Publié le 24 Avril 2007

 

 

TRAVAIL INTERMITTENT et CONTINU  DE 15’’ à 3’

 

Le travail : en nature (tps w) ou sur piste (dist w)

 

< 1’  ou  < 300M

 

1’ à 2’ ou de 300M à 600M

 

2 à 3’ ou de 600M à 1000M

 

INT Mini

 

100 %

 

95 %

 

85 %

 

INT Maxi

 

110 %

 

 100%

 

95 %

 

Récup:durée

 

Tps d’effort

 

Tps d’effort à ¾ tps d’effort

 

Moitié tps d’effort à tps d’effort

 

Récup:nature

 

Active

 

Active

 

Active

 

Récup Série

 

<4’ Trot

 

<4’ Trot

 

<4’ Trot

 

Qté Mini W actif (hors récup)

 

3km ou 12’

 

 

 

3km ou 12’

 

3km ou 9’

 

Qté Maxi W actif (hors récup)

 

5km ou 20’

 

5km ou 20’ 

 

6km ou 20’

 

Nbre séries (conseil)

 

Qté mini : 1 Série

 

Qté maxi : 2 Séries

 

Qté mini : 1 Série

 

Qté maxi : 2 Séries

 

Qté mini 1 série

 

Qté maxi : 3 Séries

 

 

 

 

TRAVAIL CONTINU DE 3’ à 10’

 

Le travail : en nature (tps w) ou sur piste (dist w)

 

de 3 à 5’ ou env  de 1 à 2km

 

de 5’ à 7’ ou de 2 à 2,5km

 

de 7 à 10’ ou de 2,5 à 3,5km

 

INT Mini

 

85 %

 

83 %

 

80 %

 

INT Maxi

 

93 %

 

90 %

 

90 %

 

Récup:durée et nature

 

Libre et

 

active

 

Libre et

 

active

 

Libre et

 

Active

 

Qté Mini W actif

 

3km ou

 

12’

 

3km ou

 

12’

 

3km ou

 

9’

 

Qté Maxi W actif

 

6km ou

 

20’

 

8km ou

 

25’

 

12km ou

 

35’

 

Nbre séries (conseil)

 

Qté 1 Série  de 2 à 4 exercices

 

Qté 1 Série  de 2 à 4 exercices

 

Qté 1 Série  de 2 à 4 exercices

 

Voir les commentaires

Rédigé par Tom

Publié dans #Entraînement

Repost0

Publié le 6 Avril 2007

Bonjour à tous.

Partant demain en stage national je ne pourrai mettre à jour mon blog la semaine prochaine.

Merci de votre compréhension.

Voir les commentaires

Rédigé par Tom

Publié dans #Présentation

Repost0

Publié le 6 Avril 2007

Il faut distinguer 3 périodes:

 

  -  La période préparatoire qui peut aller de 3 à 7 mois selon les spécialités. Il faut un minimum de 5 à 6 mois pour les sports d'endurance et de 3 à 4 mois pour les sports de résistance. L'objectif est d'améliorer les facteurs élémentaires à la base des qualités nécessaires dans la spécialité, c'est à dire de développer l'habileté générale et d'élargir la richesse des habitudes motrices.

Elle se divise en 2 sous-périodes:

 -préparation générale (2 à 5 mois)

 -préparation spécifique (1,5 à 2,5 mois)

Lors de la préparation générale il s'agit d'assurer la création et le développement des conditions qui serviront de base à la condition physique. Il faut pratiquer des exercices en vue de développer l'endurance, la vitesse, la puissance, l'adresse, la motricité générale. On obtient un rapport de 2:1 voire 3:2 entre le général et le spécifique. Dans cette phase l'augmentation du volume doit être prioritaire avec une lente augmentation des charges.

Lors de la préparation spécifique l'entraînement est axé sur le développement de la forme sportive, c'est à dire de rechercher une augmentation de l'habileté spécifique, de la connaissance technique et tactique, etc... La préparation générale diminue alors que le spécifique augmente pour atteindre voire dépasser 60 à 70% de l'ensemble du temps d'entraînement. En même temps que l'intensité augmente, le volume général des exercices se stabilise pour plus tard diminuer.

 

  -  La période de compétition.

Le but essentiel est de créer les conditions pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Le principe essentiel est la stabilité de la préparation spécifique et l'entretien du niveau de préparation générale. Au début de la période, le volume des charges diminue puis se stabilise. L'intensité des charges croît puis se stabilise.

 

  -  La période de transition.

Après la période de compétition il est nécessaire de créer des conditions de repos actif afin d'éviter les problèmes liés au surentraînement. L'essentiel du travail est du repos actif. Il s'agit de perfectionner les différents groupes musculaires en changeant le caractère et les conditions de travail, ce qui accélère les processus de reconstitution. Il ne faut pas utiliser de charges monotones. Il y a priorité en faveur du général. Le spécifique ne doit pas dépasser 15 à 20% du temps d'entraînement. L'intensité et le volume sont peu importants. Il ne faut pas oublier qu'une période de transition trop longue et mal construite entraîne un processus de désadaptation trop élevé entraînant du même coup une succession trop fréquente de processus de désadaptation et de processus de réadaptation.

 

Durée des périodes d'entraînement dans le cycle annuel selon Matveiev.

Durée du cycle

6 moi

12 mois

Période Préparatoire

3 à 4 mois

50 à 66%

5 à 7 mois

42 à 60%

Période de Compétition

1,5 à 2 mois

25 à 33%

4 à 5 mois

25 à 40%

Période de Transition

3 à 4 semaines

4 à 6 semaines

Voir les commentaires

Rédigé par Tom

Publié dans #Méthodologie

Repost0