Publié le 25 Mai 2007

Péronnet et Thibault définissent l'endurance comme le pourcentage de VO2max que peut soutenir un coureur avec l'allongement de la distance (ou de la durée) de la course. Ils donnent un moyen simple de comparer les sujets, sans faire intervenir la performance, laquelle dépend également de VO2max et du coût énergétique. L'endurance est définie comme la pente de la droite exprimant la relation entre le pourcentage de VO2max mobilisé et la durée de l'épreuve, avec une échelle non linéaire et logarithmique. L'endurance est alors "la diminution du pourcentage de la puissance maximale aérobie (VO2max) lorsque le temps de course est multiplié par 2,71828".

Et oui pas simple... ;-) Pas d'inquiétude la suite est facile à comprendre, utile et facilement applicable à l'entraînement.

L'équation suivante donne l'index d'endurance "IE":

IE= (100 - %VO2max) / (Ln7 - Lnt). (t en min)

Cette équation donne une valeur négative puisque le pourcentage de VO2max diminue avec le temps de course (pente négative).

Cet indice permet d'apprécier objectivement l'endurance.

Dans l'éventualité d'une valeur médiocre (supérieure à 8 en valeur absolue), le travail sera peut être alors davantage axé sur "l'endurance active", course réalisée à une vitesse proche de celle du seuil d'accumulation lactique. Cette vitesse limite est celle au-delà de laquelle le coureur ne se sent plus en "équilibre", au-delà de laquelle apparaissent "l'essoufflement" (hyperpnée), le mal de jambe, etc.

Ce choix dépend, bien entendu, de la distance de course ciblée par le coureur, l'endurance étant primordiale pour le demi-fond long (5000-10000m) et le fond (semi-marathon et au-delà).

 

Voici pour finir un tableau indiquant à quel niveau d'endurance correspond chaque IE:

 

IE et niveau de performance en endurance.

IE

Endurance

-12

Très faible

-10

Faible

-8

Moyenne

-6

Forte

-4

Très forte

 

Voir les commentaires

Rédigé par Tom

Publié dans #Entraînement

Repost0

Publié le 16 Mai 2007

Voilà enfin une mise à jour... ;-)

Pour améliorer la vitesse et la force de propulsion:

Dans une côte moyenne faire 5x (30m en bondissements vers l'avant; 30m descente trot; 30m vite; 30m descente marche).

Variante: 3x (30m bondissements + 30m vite + 30m bondissements + 40m vite + 30m bondissements + 50m vite) récupération entre les répétitions= descente trot; Récupération entre les séries= marche.

Les côtes: (amélioration de la vitesse principalement et secondairement de la force de propulsion)

  - Côtes courtes pentues. Max 15%

  - Jusqu'à 50m

  - 100% de la vitesse max

  - Volume de la séance de 600m maxi

  - Récupérations longues (2 à 3min) et complètes.

Exemples:

  - 3x3x30m. Départ arrêté. Récupération 2min et 6min entre les séries;

  - 3x (30/40/50m) récup idem

  - 3x20 côtes + 10 plat; récup idem

  - 3x20 côtes + 20 plat; récup idem

  - 3x20 côtes + 30 plat; récup idem

 

Voir les commentaires

Rédigé par Tom

Publié dans #Entraînement

Repost0